Parcours GPS du défi rando / trail du 1er au 28 juin 2021

 

Parcours du défi trail

Vous pouvez retrouver la trace du parcours :

 

Un grand merci à Michel qui nous donne la description du parcours…

Le départ se situe à Boisemont au carrefour des rues de l’école, rue de la mairie et rue de la ferme.

Il est possible de se garer rue de la ferme.

 

Petit rappel : Munissez-vous de votre GPS (pour enregistrer votre trace) et/ou de votre appareil photo pour vous donner toutes vos chances pour ce beau défi !

 

Le parcours commence au niveau de la barrière le chemin est en descente.

Après environ 200m, prendre le sentier à gauche.

Suivre le sentier jusqu’au bout et contourner le tas de bois, poursuivre vers la gauche.

En bas, prendre le chemin le plus à droite, suivre ce dernier sur 450 m environ et continuer à droite en direction du vieux chêne.

Tourner à droite au vieux chêne jusqu’au carrefour ou il faudra prendre à gauche, un chemin qui monte.

Continuer tout droit puis prendre le passage aménagé d’un escalier dans sa partie la plus pentue sur la droite.

En haut des escaliers, tout de suite après la dernière marche, prendre le sentier sur la gauche, le chemin reste assez pentu encore quelques mètres.

Suivre le chemin de crête jusqu’au belvédère, où après avoir gravis les marches vous pourrez admirer la vue sur la forêt et les environs.

Continuer sur le chemin de crête (qui contourne le parking derrière le belvédère) et prendre l’escalier qui descend, continuer tout droit jusqu’au chemin ou il faudra prendre à gauche.

A la fourche, prendre à droite, puis un peu plus bas, complètement à droite (virage en épingle).

Un peu après le premier carrefour, prendre un petit sentier qui démarre à droite, attention ça grimpe bien par là!

Tout au bout de ce chemin, on arrive sur la rue du cordon de l’hautil, rester bien à gauche, il y a une petite partie goudronnée mais rassurez-vous ça ne va pas durer…

Suivre le chemin du cordon sur environ 700m, c’est tout plat !

Descendre le chemin du plan, prendre à gauche sur un petit sentier et continuer à gauche sur le chemin du pavé (ça remonte!)

En haut du chemin du pavé juste avant le chemin du cordon, prendre le petit sentier qui part à droite et descend. Ce sentier est un peu sinueux et débouche sur le chemin de la roche à Ecancourt (un peu défiguré par des passages d’engins).

Prendre à droite en direction de la ferme d’Ecancourt.

Faire le tour de la ferme en prenant à gauche vers le chemin de la croix villecoq, à nouveau un peu de bitumes, ça vous manquait!

Prendre deux fois à gauche pour faire le tour du golf d’Ecancourt puis à droite par un sentier qui commence avec un mini ponton métallique qui permet d’enjamber un ruisseau.

Prendre à gauche sur le sentier de la roche à la sciaule du Jouy au bout du sentier, à droite puis au carrefour, à droite.

Au bout d’environ 120m, prendre un petit sentier sur la gauche.

Sur ce sentier, après environ 230m sur votre droite, indiqué d’un panneau, un point de vue sur une mare de l’hautil, ne pas hésiter à y faire une pause et profiter du calme!

Au bout du sentier, prendre à droite, descendre sur environ 270m et au carrefour prendre à droite.

Après 200m, prendre en sentier sur la droite.

Suivre ce sentier sur 250m et prendre à droite.

Continuer jusqu’au bout, tourner à gauche, dans la descente, un joli point de vue sur les champs sur votre droite.

En bas de ce chemin ne pas prendre le chemin principal sur la gauche mais continuer tout droit et prendre un peu plus loin sur la gauche le sentier en lisière de forêt.

Poursuivre tout droit sur ce sentier qui reste en lisière de forêt (de l’autre côté des champs).

Après un virage à droite, le sentier débouche sur une mare aménagée avec quelques marches d’escalier. Après la mare, prendre à droite vers le château de Boisemont, on y est presque!

Face au château de Boisemont, prendre à gauche sur la rue de la ferme, dernier effort avant l’arrivée au niveau du carrefour par lequel tout à commencé!

Bravo vous êtes arrivés au bout 🙂

Et maintenant ?

Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous au défi ici ou en scannant ce QR Code :

Le montant est libre et se fait sous forme de dons. 

L’intégralité des dons permettra de participer à la lutte contre la mucoviscidose : en contribuant à la sensibilisation du public, en soutenant la recherche grâce à des dons fléchés spécifiquement et en améliorant les soins et le confort des malades au moyen de projets locaux.

Chaque don ouvre droit à une réduction fiscale de 66 % de la valeur du don (dans la limite de 20% du revenu imposable).

 

Publiez vos photos et/ou parcours GPS dans notre Evénement Facebook et/ou sur Instagram en identifiant la Virade de Cergy-Pontoise et en ajoutant le #defitrailcp

Attention : si votre profil Facebook ou Instagram a un nom différent de celui utilisé lors de l’inscription, merci de le préciser dans la publication et lors de l’inscription.

 

Les résultats seront publiés à compter du 29 juin 2021 sur notre site Internet et nos réseaux sociaux.

Voir conditions sur notre site Internet / Actualités

Parlons muco : Travailler avec la mucoviscidose

Aujourd’hui, 57% des personnes atteintes de la mucoviscidose sont des adultes et une majorité travaille ou souhaite travailler, à temps complet ou à temps partiel, en fonction de son état de santé.

S’il faut garder à l’esprit que nous pouvons nous épanouir et avoir des relations sociales à travers d’autres types d’activités telles que le sport, la culture, le bénévolat et biens d’autres loisirs, travailler est essentiel pour les patients : c’est un facteur d’intégration sociale qui permet de rompre l’isolement et dont dépend par ailleurs leur niveau de vie.

Toutefois, le travail ne doit pas s’effectuer au détriment de leur santé.

Entrer dans le monde du travail n’est pas facile, surtout avec une maladie chronique.

En plus de bouleverser la vie sociale, la mucoviscidose peut perturber l’activité professionnelle.

 

Dans un premier temps, la mucoviscidose peut exercer une influence sur le choix de la formation et des études.

L’établissement du projet professionnel d’une personne qui souffre de la mucoviscidose doit tenir compte de ses désirs et aptitudes, du marché du travail mais aussi des risques d’aggravation de la maladie liés à l’exercice du métier ou à son environnement de travail.

En effet, les patients atteints de mucoviscidose doivent éviter certains environnements de travail tels que :

  • L’exposition à une atmosphère poussiéreuse, enfumée ou toxique,
  • Une activité physique intense comme le port répété de charges lourdes,
  • L’exposition à des risques infectieux,
  • Des déplacements fréquents entraînant un rythme de vie incompatible avec les soins réguliers,
  • Une activité prolongée dans des conditions climatiques difficiles.

L’objectif est de préserver son capital santé.

 

 

Dans un deuxième temps, la recherche d’emploi et l’insertion professionnelle peuvent s’avérer plus difficiles pour une personne atteinte d’une maladie chronique.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) permet notamment l’obtention de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Ce statut permet, entre autres, l’accès à :

  • Des aides financières de l’AGEFIPH pour un aménagement de poste, une aide au maintien dans l’emploi,
  • Des contrats de travail aidés,
  • Un accès facilité aux emplois publics (article 38 de la loi n°84-53),
  • Un suivi médical renforcé par le médecin du travail,
  • Une durée de préavis doublée en cas de licenciement,
  • Une protection en cas de licenciement économique,
  • Une aide à la recherche d’emploi ou au maintien en poste.

En effet, en complément de Pôle Emploi, un organisme d’aide à la recherche d’emploi, Cap Emploi, s’adresse spécifiquement aux personnes reconnues en situation de handicap en recherche d’emploi ayant besoin d’un accompagnement spécialisé compte-tenu de leur handicap.

Au moment de la recherche d’un emploi, la plupart des personnes atteintes de mucoviscidose s’interroge sur le fait de parler ou non de la maladie au travail.

C’est une décision personnelle, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Personne ne vit la maladie de la même façon, chacun l’appréhende de manière particulière.

La loi précise que les personnes souffrant d’une maladie chronique ne sont pas obligées de parler de leur état de santé à leur employeur. Lors d’une procédure de recrutement, les informations demandées au candidat doivent uniquement avoir pour but l’évaluation des aptitudes professionnelles (compétences, connaissances techniques, aptitudes à s’intégrer ou à évoluer, …) et elles ne doivent pas concerner la vie privée (religion, idées politiques, santé, …).

Par conséquent, les personnes atteintes de mucoviscidose ont le choix d’informer ou non leur employeur de leur maladie ou de leur reconnaissance de travailleur handicapé.

Elles ont la possibilité d’en informer uniquement le médecin du travail qui pourra alors faire des recommandations à l’employeur sur des éventuels aménagements de poste tout en étant tenu au secret professionnel.

 

Toutefois, les personnes souffrant de la mucoviscidose peuvent choisir de parler de leur maladie à leur employeur ainsi qu’à leurs collègues et vivre leur maladie plus sereinement au travail.

Cela permettra également à leurs collègues de :

  • Tenir compte de leur fatigue,
  • Ne pas les exposer aux fumées et à la poussière,
  • De limiter les plantes propices à la prolifération de germes et de moisissures,
  • De limiter les contacts physiques en cas d’épidémies,
  • De tenir compte des différents soins qui surchargent leurs journées.

 

Enfin, le statut de travailleur handicapé n’est pas forcément un désavantage.

En effet, depuis 1987, la loi impose à tous les employeurs publics ou privés d’employer au moins 6% de travailleurs handicapés dès lors que l’entreprise compte au moins 20 salariés.

D’ailleurs, certaines entreprises développent une politique handicap et mentionnent sur des offres d’emploi « à compétences égales priorité sera donnée aux travailleurs handicapés ».

 

Pour toute aide ou information complémentaire sur le sujet, n’hésitez pas à prendre contact avec notre association contact@viradecergypontoise.fr

ou avec l’association Vaincre la Mucoviscidose.

 

A voir aussi :

L’événement en ligne Hello Handicap  du 25 au 28 Mai 2021, LA solution pensée pour faciliter le recrutement des travailleurs handicapés.
Accédez à des milliers d’offres d’emploi, partout en France. Postulez aux offres d’emploi qui vous intéressent. Passez vos entretiens par téléphone ou par tchat, quand cela vous convient et sans vous déplacer. Bref, trouvez le poste que vous cherchez.

Défis connectés

Le mois de juin sera synonyme de défis connectés pour la Virade de Cergy-Pontoise.

En effet, vous pourrez donner votre souffle pour ceux qui en manquent au travers de trois défis solidaires : un défi rando / trail, un défi musical et un défi ballons.

 

Le défi rando / trail : du 1er au 28 juin 2021

Donnez votre souffle sur un parcours de 10 km dans la forêt de l’Hautil.

Le parcours présente un dénivelé de 300 mètres (cumulés) et est assez escarpé. Ce défi est conseillé aux plus de 10 ans. Il peut se faire en courant ou en marchant, seul ou entre amis, tout en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale.

Vous pourrez retrouver le tracé GPS du parcours sur notre site ou sur nos réseaux sociaux.

Notre partenaire RRUN Conflans récompensera d’un bon d’achat de 50€* :

* à valoir dans le magasin RRUN Conflans sur les chaussures hors promotion.

Les inscriptions se font sur Hello Asso en scannant ou cliquant sur le QR code suivant :

 

Le défi musical : du 3 au 29 juin 2021

Donnez votre souffle en soufflant dans un instrument à vent.

Ce défi est ouvert à tous.

Il peut se faire seul ou à plusieurs, quel que soit votre niveau, tout en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale.

Réalisez une vidéo d’une durée comprise entre 30 secondes et 1 minute (durée maximale : 3 minutes).

Notre partenaire Rythmic, magasin de musique à Osny, récompensera d’un bon d’achat de 50 € à valoir dans son magasin :

Les inscriptions se font sur Hello Asso en scannant ou cliquant sur le QR code suivant :

 

Le défi ballons : du 5 au 30 juin 2021

 

Donnez votre souffle en gonflant un ballon.

Ce défi est ouvert à tous.

Vous pourrez retirer 2 ballons pour 1€ chez nos commerçants partenaires : la Cave à Riton, Au Jardin d’Aurélie à Vauréal,  Chrys Coiffure, et la Baguette Dorée à Courdimanche.

2 défis au choix :

  • Gonfler le ballon en moins d’une minute (vidéo),
  • Réaliser la plus belle sculpture (photo).

Quelques conseils pour apprendre à gonfler un ballon en sécurité :

ou ici

 

La ville de Vauréal offrira des places de cinéma l’Antarès pour chacun des défis :

Les inscriptions se font sur Hello Asso en scannant ou cliquant sur le QR code suivant :

 

 

N’hésitez pas à vous mesurer entre amis sur ces défis solidaires !

 

 

Le montant est libre et se fait sous forme de dons sur le site Hello Asso (https://bit.ly/3vsiyN4)

L’intégralité des dons permettra de participer à la lutte contre la mucoviscidose : en contribuant à la sensibilisation du public, en soutenant la recherche grâce à des dons fléchés spécifiquement et en améliorant les soins et le confort des malades au moyen de projets locaux.

Chaque don ouvre droit à une réduction fiscale de 66 % de la valeur du don (dans la limite de 20% du revenu imposable).

 

Les résultats des 3 défis connectés seront publiés sur nos réseaux sociaux ainsi que sur notre site à compter du lendemain de la fin du défi.

 

Pour valider votre participation à un défi :

Assurez-vous de publier votre trace GPS, vos photos et/ou vidéos sur nos réseaux sociaux en respectant les consignes : bon événement Facebook, identification de la Virade de Cergy-Pontoise sur Instagram, bon #, …

 

Attention : si votre profil Facebook ou Instagram a un nom différent de celui utilisé lors de l’inscription, merci de le préciser dans la publication.

 

Devenez Bénévole du Souffle

La force de la Virade de Cergy-Pontoise réside dans l’énergie de ses 300 bénévoles.

Ils sont présents tout au long de l’année pour aider à organiser l’événement annuel des Virades de l’Espoir le dernier week-end de septembre ainsi que les autres évènements de l’année tels que les Virades Scolaires, le Green de l’Espoir, les Forums des Associations, …

Un grand merci à tous les bénévoles déjà mobilisés à nos côtés.

Cette année, la commission Bénévoles est composée d’Océane, Annabelle et Marie-José engagées dans la lutte contre la mucoviscidose aux côtés de la Virade de Cergy-Pontoise depuis la première édition en 2018 pour des raisons différentes :

  • Marie-José est maman d’une jeune femme atteinte de mucoviscidose,
  • Océane est élève infirmière, au contact de patients souffrant de cette maladie,
  • Annabelle, quant à elle, a choisi de s’engager chaque année davantage pour une cause solidaire et porteuse d’espoir.

 

Retrouvez le témoignage d’Océane sur son engagement dans la commission Bénévoles :

 

Rejoignez l’équipe des Bénévoles du Souffle, quels que soient vos disponibilités, âge, compétences, vous trouverez une activité faite pour vous :

  • Balisage et sécurisation des parcours de course, de marche et de randonnée,
  • Gestion du stationnement,
  • Distribution des dossards,
  • Surveillance des structures gonflables,
  • Participation au stand restauration,
  • Montage et démontage du site,
  • Participation à l’équipe de sécurité pour assurer la gestion des flux et le respect des gestes barrières,
  • Participation aux Virades Scolaires,
  • Et bien d’autres encore.

Une heure, une demi-journée, une journée, un week-end, toute contribution est grandement appréciée.

N’hésitez pas à faire passer le mot, toute aide est précieuse.

 

Devenir Bénévole du Souffle de la Virade de l’Espoir de Cergy-Pontoise c’est participer à une formidable aventure humaine !

Devenir Bénévole de la Virade, c'est une aventure humaine !

 » C’est tout à fait par hasard que j’ai été embarquée dans l’aventure de la Virade : la kiné de ma fille cherchait des bénévoles pour l’aider et (…) je me suis lancée.

J’ai demandé à ma sœur si elle pouvait elle aussi donner un peu de son temps et nous nous sommes retrouvées toutes les 2 à sécuriser les courses du matin. Ca m’a bien plu parce que (…) l’immense majorité s’intéresse à l’événement et on peut en profiter pour faire la pub pour les activités de l’après-midi.

L’après-midi, sympa aussi, il s’agit de gérer l’accès à un gonflable pour les enfants. (…) rien de très fatigant ou contraignant…

La journée se passe au milieu de gens gentils et on sent vraiment une (…) ferveur de la part de tous les bénévoles. Si 6 heures de mon temps peuvent aider un tant soit peu alors, je suis partante tous les ans ! « 

Isabelle

 

 » Mon engagement dans les Virades est le fruit de plusieurs rencontres. La première fut celle avec une petite voisine de mes parents atteinte par cette maladie et la seconde avec un délégué de la Mutuelle des Métiers de la Justice et de la sécurité (MMJ) très investi dans les Virades. Lorsque j’ai été sollicité par Chantal, Conseillère municipale de Courdimanche et que j’ai rencontré la famille d’Emilie, j’ai accepté immédiatement de rejoindre l’organisation des Virades de Cergy.

Contribuer à donner de l’espoir à cet enfant et l’aider à conserver son sourire magnifique me sont apparus comme une évidence. Et en tant que militante depuis 1987 dans une mutuelle santé, je trouvais que cela faisait sens de poursuivre cet engament dans une association œuvrant dans la recherche santé.

Les Virades m’ont permis de faire de très belles rencontres et croiser des gens épatants.

Je pourrais ainsi vous parler longuement du travail formidable que mène Sophie, cette jeune femme kinésithérapeute au quotidien pour aider ces enfants et de son implication extraordinaire dans l’organisation.

Un souvenir marquant, c’est le sourire d’Emilie cette petite fille atteinte par la maladie et ayant toujours à ses côtés un grand frère attentif qui, malgré son jeune âge, (…)  s’est lancé à fond dans la vente de billet de tombola avec un énorme succès.

Un conseil pour ceux qui voudraient s’engager ? Il faut le faire sans hésiter ! S’investir dans les Virades c’est un moyen de se rendre utile, d’incarner ses valeurs de solidarité, en aidant concrètement à vaincre cette maladie. Et à travers ce combat avoir des moments de partages et d’échanges avec de belles personnes. « 

Elisabeth

 

On a participé à cette belle aventure humaine grâce à une amie kiné qui se bat tous les jours pour ces enfants.Cette cause nous a touchés, nous n’avions pas connaissance des effets de cette maladie.

C’est en y consacrant un peu de notre temps libre que nous avons pu accomplir de grandes choses pour l’association.

Nous avons découvert des personnes magnifiques, généreuses et gentilles. Pouvoir les aider est un réel plaisir alors continuons tous ensemble pour cette belle cause et rejoignez nous !

Angelique et Nicolas.

 

Si vous souhaitez rejoindre l’équipe des bénévoles de la Virade de Cergy-Pontoise :

https://bit.ly/3u81g6s