Jean-Eric Vergne, parrain de la Virade de l’Espoir de Cergy-Pontoise !

Nous avons le plaisir de vous annoncer le soutien de la Virade de l’Espoir de Cergy-Pontoise par un deuxième parrain : en effet, le pilote de course automobile, double champion du monde de Formule E, Jean-Eric Vergne a décidé de s’investir dans la lutte contre la mucoviscidose aux côtés de notre Virade.

Jean-Eric nous a offert une interview pour nous expliquer son engagement
juste avant sa victoire lors de la troisième course du Championnat du Monde 2021 dans les rues de Rome, le samedi 10 avril 2021.

Virade de Cergy-Pontoise : Peux-tu te présenter, ton âge, ton parcours sportif et tes objectifs et projets pour les années à venir ?

Jean-Eric VERGNE : Je m’appelle Jean-Eric Vergne, je suis né à Pontoise, j’ai 31 ans, je suis pilote de course automobile.

J’ai commencé par le kart, très tôt dans mon enfance grâce aux pistes de kart de mes parents situées à Cormeilles en Vexin. Suite à des résultats très encourageants en kart et plusieurs années en équipe de France, j’ai pu me faire sélectionner pour mon premier championnat en monoplace. Il s’agissait de la formule « campus ». Suite à ma victoire du championnat dès ma première saison, j’ai pu accéder à la formule 3 britannique (le championnat de F3 en Angleterre). Après ma victoire du championnat britannique, j’ai accédé au championnat de formule 3.5, après une saison, j’ai accédé au graal : la F1 en 2012.

Après quatre saisons passées chez Toro Rosso et des résultats très satisfaisants, je suis arrivé sur le tout nouveau championnat du monde de formule électrique (formule E). Grâce à une équipe performante, j’ai pu m’imposer et gagner deux titres de champion du monde.

Actuellement, je participe au championnat de formule E et je suis, également, pilote officiel Peugeot hypercar FIA en championnat WEC (World Endurance Championship).

J’ambitionne de gagner de nouveaux titres évidemment. Il y a beaucoup de choses à construire en formule E ainsi qu’en hypercar, je suis extrêmement motivé par cet ensemble et honoré de la confiance de Peugeot.

VCP : Comment connais-tu la mucoviscidose ?

JEV : Le RKC (les pistes de kart de mes parents à Cormeilles) est partenaire depuis plus de vingt ans du Rotary club de Pontoise qui soutient activement le CRCM (Centre de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose) de l’hôpital Necker à Paris, en organisant des évènements karting au profit de la recherche pour la mucoviscidose.

Le RKC et moi-même avons toujours eu cette sensibilité concernant cette maladie.

VCP : Qu’est ce qui t’a donné envie de t’engager dans la lutte contre la muco et à devenir parrain de la Virade de l’Espoir de Cergy-Pontoise ?

JEV : Eh bien, le sort a frappé. Mon petit cousin Jules (le fils de mon oncle dont je suis très proche) est atteint par la mucoviscidose.

A l’annonce du diagnostic, nous étions tous terrassés. Nous sommes une famille de sportifs et d’entrepreneurs donc nous avons dans un premier temps accusé le choc puis nous nous sommes mis au travail, en réfléchissant comment apporter notre aide, notre énergie et nos idées pour lutter contre la mucoviscidose.

Le RKC s’est immédiatement engagé auprès de l’association Vaincre La Mucoviscidose, en devenant « entreprise du souffle » et en organisant, notamment lors de Virades de l’Espoir des évènements de sensibilisation et de collecte de fonds à l’échelle locale. 

Nous sommes une famille proche et très liée, à l’image du RKC, je me suis donc investi naturellement dans cette lutte contre la maladie.

VCP : Que signifie pour toi devenir parrain ?

JEV : Devenir parrain est pour moi la marque de mon engagement, j’ai la chance d’être sportif de haut niveau, d’être en excellente santé et de pouvoir vivre de ma passion.

De par mon statut, j’ai la possibilité d’utiliser ma notoriété pour servir cette noble cause, je suis reconnaissant pour ce que la vie m’a donné et j’ai le devoir d’aider, j’ai l’occasion de le faire pour ma famille et pour la lutte contre la mucoviscidose.

VCP : Peut-on faire un parallèle entre les efforts imposés par la vie de sportif de haut-niveau et le combat quotidien des patients souffrant de la mucoviscidose ?

JEV : Je pense que dans la vie, il n’y a pas de victoire sans efforts, sans difficultés et sans lutte, l’histoire le prouve mais c’est aussi mon expérience.

Certains se battent pour gagner un championnat, d’autres pour fuir un pays en guerre et d’autres encore contre la maladie…

En tant qu’être humain, nous devons lutter de manière permanente et pour des causes diverses, mais nous pouvons le faire en faisant preuve de bienveillance et d’humanité les uns envers les autres, surtout en ces temps troublés.

Je vois dans ce parrainage, un geste de solidarité, à mon échelle, afin de faire avancer les choses, concrètement pour Vaincre la Mucoviscidose.

VCP : Une question plus personnelle : qu’as-tu ressenti quand tu as appris que ton cousin était atteint de la mucoviscidose ?

JEV : Nous étions, ma famille et moi, anéantis à cette annonce, puis nos esprits combatifs ont repris le dessus.

Aujourd’hui, je vois la souffrance et l’inquiétude dans le regard de mon oncle et celui de son épouse mais aussi tout l’espoir autour des progrès de la science et de la prise en charge pluridisciplinaire de cette maladie et c’est pourquoi nous sommes tant investis auprès de VLM.

L’issue viendra de la recherche, c’est une évidence, mais un être humain est un individu complexe qui a besoin d’être entouré, écouté et aidé sous tous les aspects de sa vie.

Je suis très touché par cette gestion et cette prise en charge de la maladie par l’association Vaincre La Mucoviscidose, par ce système mutualiste, capable d’intervenir pour aider les patients et leurs familles dans n’importe quel aspect de la vie et dans leur quotidien de manière concrète, y compris sur le plan matériel car il est capital de ne pas ajouter de la difficulté à la difficulté.

Voilà les raisons de mon engagement, je suis persuadé qu’ensemble, nous vaincrons la mucoviscidose !

Pour soutenir l’action de Jean-Eric Vergne, n’hésitez pas à participer à la page de collecte du RKC :

Page de collecte 2021 du RKC

Toute l’équipe de la Virade remercie encore Jean-Eric pour son parrainage.